dernière minute de la mort du président iranien et de la guerre entre Israël et Gaza

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a défendu jeudi le soutien humanitaire à Gaza et la promotion de la solution à deux États comme sortie du conflit au Moyen-Orient, face aux critiques sur son soutien à Israël, notamment au début de la guerre, et l'absence de sanctions contre Tel-Aviv en raison de la crise humanitaire dans la bande de Gaza. Dans le cadre du débat électoral organisé par l'Union européenne de radiodiffusion (UER) dans l'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles, la candidate « populaire » à sa réélection a défendu son voyage en Israël quelques jours après l'attaque du Hamas, assurant qu'il « était nécessaire » de connaître « l'horreur » survenue le 7 octobre et de garantir qu'elle ne se reproduise plus.