AGRESSION SEXUELLE SAN FERMÍN | Des milliers de personnes manifestent à Pampelune contre l’agression sexuelle signalée à Sanfermines

Des milliers de personnesen réponse à un appel du Mouvement Féministe d’Iruñerria, se sont rassemblées ce lundi sur la Plaza del Castillo pour protester contre le agression sexuelle enregistrée ces Sanfermines dans les environs de la vieille ville de Pampelune.

Cette agression a conduit à l’activation du « Protocole de réponse citoyenne et institutionnelle contre les agressions sexistes à Sanfermines » et à l’approbation par le Conseil des Porte-parole de la Mairie d’une déclaration institutionnelle de rejet.

Sous la devise « Non aux attaques sexistes ! Erasotzaileak kanpora!’, Les participants à cet acte de protestation se sont rassemblés sur la Plaza del Castillo, devant la grande scène où se déroulent certains concerts de Sanfermines.

Sur scène, les membres du Mouvement Féministe portaient une banderole avec la devise « Non à la violence contre les femmes » et, à côté d’elles, des représentants des clubs de Pampelune montraient une autre banderole sur laquelle on pouvait lire : « Les clubs Ils sont aussi les nôtres !

Depuis la scène, les membres de la plateforme Kenia Cordero et Iratxe Álvarez ont lu une déclaration dans laquelle ils soulignent que « seulement 24 heures après le début des Sanfermines, nous avons appris la première agression sexuelle de haute intensité, et « nous nous dressons contre ces attitudes. »

Ce samedi, soulignent-ils, « une femme a été agressée au centre du parti » et « il y a eu également trois autres attaques de faible intensité. Assez, c’est assez ! »

Après avoir manifesté leur solidarité et leur affection envers les personnes agressées, les porte-parole du Mouvement féministe ont souligné : « Nous voulons vivre les vacances librement, de jour comme de nuit ».

Le rassemblement s’est terminé par un coup de sifflet bruyant de la part des participants, qui ont sifflé.