“Zoe" de Drake Doremus a été présenté en première mondiale au Festival du film de Tribeca le 21 avril dernier. Avec ce nouvel opus, Doremus aborde le thème de la digisexualité et de l’utilisation des robots pour favoriser ou améliorer les relations amoureuses entre personnes. Mais au delà de l‘histoire des robots, c’est avant tout une réflexion sur les rapports humains

L’histoire de Zoe (prononcer Zo- et non Zoé) est celle d’un roboticien, pionnier dans l’intelligence artificielle qui travailler dans une société ayant une tripe approche des besoins des humains en matière de romance. Une approche robotique, pharmaceutique et l’intelligence artificielle qui permet, après une série de quizz psychologiques, de prédire la compatibilité entre deux personnes et leur chance de passer le reste de leur vie ensemble de manière quasi certaine.

 

Quand Cole, le roboticien interprété par Ewan McGregor fait le test avec sa compagne, les résultats sont si bas et le choc est tel qu’ils se séparent, devenant de bons amis qui se partagent la garde de leur enfant. Alors que sa femme continue une vie normale, lui se plonge entièrement dans son travail pour créer des robots qui ne vous abandonneront pas. La seule personne de l’équipe qui partage sa passion pour le travail n’est autre que Zoe, interprétée par Léa Seydoux.

Si dans le film les robots sont partout, en dehors du robot sexuel Jewels, interprété par Christina Aguilera, ils sont tous très raides dans leurs gestes et ne sont au final pas très réalistes. Jusqu’au jour où est créé Ash, un robot homme pratiquement parfait. La suite serait spoiler le film.

Une des nombreuses questions que pose le film est celle de la place des robots et principalement des robots sexuels dans notre sociétés qui est posée ici. Seront ils capables d’avoir des émotions, des sentiments et la conscience qu’ils ne sont pas réels. Cela pose aussi la question de savoir si les humains peuvent réellement tomber amoureux de ces robots.

Si Zoe est une histoire d’amour futuriste sur les effets positifs ou négatifs de la technologie sur les rapports humains, le réalisateur tenait à ce que les robots ne soient pas le centre de l’histoire.

"Je ne voulais pas faire un film de genre", a déclaré Drake Doremus après la première mondiale du film au Tribeca Film Festival. "Ce n'est pas une histoire de robots, c'est une histoire sur les humains et l'idée que nous passons tous à coté de quelque chose, que nous soyons synthétiques ou non.” Et le réalisateur ajoutait, "J'espère que c'est un film très moderne sur toutes les luttes que tout le monde traverse en pensant à la façon dont la technologie peut réparer n'importe quel trou dans votre cœur, et comment au bout du compte, nous ne sommes que des humains et nous essayons de comprendre ça."expliquait Drake Doremus.

Le festival de Tribeca

Le festival du film de Tribeca est un festival de cinéma indépendant américain crée en 2002 suite aux attentats du 11 septembre. Il se déroule chaque année à Tribeca, une quartier de Manhattan à New York. Crée à l’origine par Jane Rosenthal, Criag Hatkoff et Robert de Niro, il avait pour objectif de revitaliser l’économie et la vie culturelle de Manhattan en célébrant le cinéma, la musique et la culture. Depuis sa création, le festival a attiré plus de deux millions de spectateurs et générer plus de 400 millions de dollars en activité économique à New York City. Son nom Tribeca est l’acronyme de Triangle Below Canal Street

Zoe de Drake Doremus

Drake Doremus, réalisateur de Zoe

Ewan McGregor ajoutait “Le film parle d’amour, il en dit beaucoup à propos de trouver la vérité et l’amour. Il sort à un moment important parce qu’il n’est pas le seul de ce style et il y a des raisons à cela.

Amazon Studios a acquis les droits de distribution du film et devrait le proposer sur sa plate-forme cet été..

Photos : © Deadline.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.