En Europe, l'Allemagne est vraiment à la pointe de la sextech et de l'innovation dans le domaine de la sexualité et des loisirs pour adultes. Après le développement de sociétés de sextoys comme Womanizer ou Satisfyer, nos voisins nous annoncent vrXcity, le site qui va transformer notre rapport au sexe virtuel. Le principe est simple, le joueur fera scanner son corps pour être projeté dans un espace virtuel et interagir avec des stars du X et d’autres joueurs, eux aussi avatarisés.

vrXcity va changer le futur du porno”. Quand les promoteurs de ce nouveau site adulte présentent leur projet à différents producteurs et actrices porno, la réaction est unanime “vrXcity va changer le futur du porno”. Et pour cause, quand avec les casques de réalité virtuelle, on vous dit que vous êtes l’acteur de vos scènes, c’est parce qu’elles sont tournées en POV. Avec vrXcity, vous le serez vraiment puisque à terme, c’est une représentation fidèle de votre personne qui sera dans le “jeu” en train de forniquer avec votre star du X préférée voire avec des amis.

D’accord cela demande quelques explications et pour comprendre, sexhightech a rencontré dans ses bureaux de Berlin, Tobias Platte, CEO de la société Me Mento 3D la Start up berlinoise qui produit ce site internet d’un style totalement nouveau. Si ce n’est révolutionnaire.

Comme pour nous mettre en appétit, Tobias Platte nous explique : “A la différence des jeux de réalité virtuelle où des avatars préformés interagissent entre eux, nous voulions avoir de vraies personnes. Nous avons scanné des dizaines de stars du X, américaines et allemandes pour créer des avatars à leur image qui apparaissent dans le jeu. Donc si vous aimez Asa Akira, Bonnie Rotten ou Jessica Drake, vous pourrez discuter avec elle, l’inviter à vous faire un striptease ou un lap dance et même avoir un rapport sexuel avec elle.

Comme pour nous mettre en appétit, Tobias Platte nous explique : “A la différence des jeux de réalité virtuelle où des avatars préformés interagissent entre eux, nous voulions avoir de vraies personnes. Nous avons scanné des dizaines de stars du X, américaines et allemandes pour créer des avatars à leur image qui apparaissent dans le jeu. Donc si vous aimez Asa Akira, Bonnie Rotten ou Jessica Drake, vous pourrez discuter avec elle, l’inviter à vous faire un striptease ou un lap dance et même avoir un rapport sexuel avec elle.

vrXcity

Tobias Platte CEO de MeMento 3D

MeMento 3D,utilise la capture de mouvement pour scanner numériquement des centaines d'acteurs et d'actrices porno. C'est la même technologie que celle utilisée dans les superproductions hollywoodiennes pour transformer des stars de cinéma en personnages virtuels (comme l’acteur Andy Serkis transformé en Gollum dans Le Seigneur des Anneaux).

Mais Tobias Platte ajoute "La technologie derrière vrXcity, récemment développée par nos soins, est également unique: jusqu'à présent, notre concept et notre offre sont inégalés dans le monde entier."

J’ai testé vrXcity et c’est bluffant !

Il est vrai qu’une fois que j’ai pu enfiler le casque Oculus de Réalité virtuelle et me suis assis devant l’écran, le voyage en valait la peine, même si ce n’était que la version de démonstration, la même que celle qui a séduit tant de visiteurs au dernier salon de Las Vegas.

Equipé de mon casque VR, de deux manettes qui représentent mes mains, je suis assis dans un club de striptease, avec tout ce qu’il faut de tables, estrades et barres pour les show. Au départ, un peu seul et désorienté, je regarde dans tous les sens, quand Tobias Platte me dit de choisir une des figurines qui apparaissent de chaque coté de moi. Sans trop réfléchir, je saisis virtuellement la première à ma gauche et la pose sur un socle lumineux. Fondu au noir ! Une superbe brune, grosse poitrine et tatouages, arrive du fond du bar. Elle danse langoureusement, s’approche de moi pour un lapdance que Tampa (ville américaine réputée pour ses clubs de lapdancing) ne renierait pas.

Comme il s’agit d’une démonstration, je suppose qu’on passe vite aux choses essentielles et, en baissant la tête, je découvre, effrayé, que mon jeans est ouvert et mon sexe tendu. Ouf ! En bougeant un peu, je comprends que cela reste virtuel. Ma pudeur est sauve mais l’effet est troublant.

Notre moi virtuel vit dans vrXcity

Ceci est la version démo et c’est loin d’être la version finale dont rêve le patron de vrXcity. “A terme nous voulons créer une véritable ville, avec ses clubs de striptease, ses sex-shops, ses maison closes, ses appartements, ses boutiques et autres espaces fétichistes ou chacun pourra se déplacer, vivre et interagir.”Cela vous rappelle Seconde Life ? Sans doute, comme le reconnaît Tobias Platte, 80% des revenus étaient générés par la partie érotique du jeu. Mais attendez la suite.La grosse, l’énorme différence, ce seront les avatars. Terminées les animations 3D préformées, pour lesquelles ont change les cheveux les vêtements et la couleur. Les avatars de vrXcity sont de véritables personnes virtuelles. Explications là aussi. “Nous avons scanné des dizaines d’actrices américaines et allemandes pour créer des avatars fidèles à leur image. Donc si vous aimez Asia Akira, Jessica Drake ou Bonnie Rotten, vous avez possibilité de les rencontrer dans le jeu et plus si affinité.” Ce sont donc les représentations des vraies actrices que l'on rencontre sur le site. Si j'avais sur j'aurais mieux regarder s'il y en avait une que je connais pour la démonstration. Comme un plaisir n’arrive jamais seul, tout individu lambada est invité à se faire scanner pour avoir son propre avatar. Un moi virtuel que l’on peut commander, diriger et surtout voir agir. Pour le moment, les scans se trouvent à Berlin, Hambourg et Los Angeles, mais MeMento 3D cherche des partenaires pour s'implanter dans de nombreuses capitales du monde entière. La start up travaille également a l'élaboration d'une chaîne automatisée permettant en quelques heures de scanner la personne et d'avoir à la sortie l'avatar près à entrer dans le jeu. Pour le moment, il faut un mois pour transformer un scan en avatar, capable de répondre à toutes les demandes. Petit problème d'efficacité qui devrait être rapidement réglé assure le patron.
vrxcity

Les équipes de vrXcity au travail

vrxcity

Tout devra être prêt pour le salon Venus d'octobre

Alors imaginons votre prochaine soirée sur vrXcity. Votre avatar déambule dans la ville et dans un club, il rencontre une star du X, quelques échanges amicaux plus tard, vous voila tous les deux en pleine séance de sexe torride. Quand vous quittez le club, vous croisez l’avatar d’un ami. Direction autre club, pour une sortie entre copains. Là, tous les deux pouvez vous offrir un trio coquin avec une autre actrice présente dans le club. Une fois terminé, vous décidez de changer de lieux pour aller prendre un verre dans un autre bar. Mais dans la rue vous tombez sur vos épouses respectives. Et oui, elles ont aussi leur avatar dans le jeu. Pas de souci, direction un appartement que vous possédez ou louez pour une belle soirée échangiste.

Et tout cela sans jamais quitter votre canapé

vrXcity

Tobias Platte en passe de bouleverser le futur du sexe avec vrXcity

Lancement officiel de vrXcity en octobre au salon Venus de Berlin

Mais le futur c’est aussi les nouvelles technologies. MeMento 3D a passé des accords avec Fleshlight et Kiiroo pour connecter des sextoys “Ensuiite nous connecterons des sextoys pour femmes. Mais il est vrai qu’au départ, nous avons pensé aux hommes, plus nombreux à venir sur notre site” reconnaît le CEO de la Start up Berlinoise. Avant d’évoquer une combinaison qui permettrait de ressentir sur tôt le corps les actes de son avatar. Sans oublier bien sûr les poupées sexuelles qui vont se développer et feront elles aussi leur entrée dans vrXcity, que ce soit sous forme d'Avatar ou sur le canapé du joueur. Mais une chose est certaine, elles feront partie de l'aventure.

Coté financement, le site propose sa propre devise numérique, le RedBux, une cryptomonnaie qui permet de faire tous ses achats sur le site, que ce soit des shows de striptease, des relations sexuelles, des sextoys et même des films puisqu’il y aura un cinéma dans cette nouvelle ville du plaisir.

Mais le site et les stars du X ne seront pas les seuls à pouvoir tirer des revenus de la plateforme. Pour les camgirls, par exemple, c’est la possibilité de relancer les wishlists pour meubler leur appartement virtuel, remplir leur garde robe virtuelle. Et quand ce petit ensemble de lingerie apparait sur son avatar, ce sont des RedBux qui arrivent sur son compte. Tout le monde est heureux.

D’autant qu’on peu imaginer des anonymes trouver un moyen d’arrondir leurs fins de mois. Une femme pourrait très bien créer son avatar libertin dans vrXcity, pour

Pourquoi les actrices X ont accepté le projet vrXcity

On le sait les stars du X et notamment les américaines sont très attentives à leur image. Quand Tobias Platte leur présente vrXcity, une fois l’émerveillement passé, elles veulent savoir ce qu’il adviendra de leur avatar. Une liste a ainsi été établie pour chaque actrice définissant ce qui était possible et ce qui ne l’était pas. Connaissant les fantasmes de certains, elles n’ont pas envie de se retrouver dans des situations dégradantes ou humiliantes, même si c’est virtuel.

Possibilité donc pour les actrices de limiter un peu les pratiques, mais possibilité également de réaliser des actes virtuellement qu’elles ne feraient pas dans le réel. A ce sujet, Tobias Platte est très fier de dire que Micaela Schäffer, un célèbre modèle érotique allemand a donner son accord pour que dans vrXcity, on voit l’intégralité de son intimité, chose qu’elle ne fait jamais dans les photos érotiques pour les magazines. “C’est son cadeau à vrXcity” sourit le jeune patron.

Autre point important, vrXcity offre aux actrices et aux personnes en général, une forme d’immortalité. Les avatars ne vieilliront jamais. Dans 20 ans, Jessica Drake sera toujours aussi jeune et jolie.

Enfin, aspect non négligeable, c’est une source de revenus à vie qui est garantie, des revenus en cryptomonnaie, le Redbux.
Autant de raisons qui ont motivé les actrices à accepter d’entrer dans le jeu.

Parmi les sociétés qui ont déjà signé avec Vrxcity on trouve Wicked Pictures, les services de films à la demande AdultEmpire et GayEmpire, et le site fétichiste amateur iwantclips.com.

s’exhiber, faire des strips ou travailler dans un des nombreux lieux de plaisir. Alors que dans la vie réelle, elle est totalement fidèle à son mari. Pour elle comme les actrices, son avatar ne vieillira jamais et pourra toujours lui rapporter quelques RedBux

Quand on vous disait que vrXcity allait changer le futur du porno, on était au final loin de la réalité. Ce sont au final toutes les relations libertines qui seront modifiées dans le futur.

Le lancement officiel de VrXcity devrait avoir lieu du 11 au 14 octobre prochain durant le salon de Venus de Berlin. Sexhightech sera bien sûr présent sur place !

Allez faire un tour dans vrXcity, la sin city de la réalité virtuelle

Des figurines sexy avant des avatars sexuels
A l'origine, Tobias Platte travaille dans le marketing de la banque populaire allemande. Mais son esprit entrepreneurial le font quitter son travail pour lancer une agence de conseil en marketing avec plus de 50 salariés. Il crée aussi un fond d'investissement jusqu'au jour où il se lance dans la création de figurines 3D, essentiellement des groupes de musique comme Linkin Park. C'est d'ailleurs le chanteur du groupe qui lui demande de réaliser une figurine d'une actrice porno, Bonnie Rotten. Les deux figurines sont placées dans une position qui ne laisse pas de doute sur leurs rapports. en 2014, ils impriment donc des figurines érotiques 3D. Ils scannent des jeunes femmes en Allemagne, aux Etats-Unis,
vrxcity
Des figurines sexy 3D à l'orgine du projet vrXcity
 lancent une boutique en ligne. Mais malgré de bons résultats, ils ne sont pas satisfaits. De plus les scan habituels ne sont pas assez performants donc Platte et son équipe construisent leur propre scan avec plus de 135 caméra digitales. Ils lancent également une série "my porn star et moi" où on pouvait être avec son actrice préférée. Mais là encore les résultats ne sont pas assez importants."Nous nous sommes posés la question de ce qu'on pourrait faire avec nos scans de pornstars. Nous nous sommes intéressés à la réalité virtuelle et la réalité augmentée et nous avons vu un moyen de développement avec un vrai potentiel pour le futur. En 2016 Le projet vrXcity est mis sur les rails. Son lancement officiel devrait intervenir en octobre 2018.
4 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.