Twitter admet avoir bloqué « par erreur » des comptes de divulgation pensant qu'il s'agissait de spam

X, la plateforme anciennement connue sous le nom de Twitter et propriété d'Elon Musk, a bloqué « par erreur » des dizaines de comptes de journalistes, scientifiques et médias en Espagne pensant qu'il s'agissait de spam. Cela a été reconnu dans un e-mail envoyé à l’un des comptes concernés, en l’occurrence un média.

« Bonjour. Nous vous écrivons pour vous informer que Nous réactivons votre compte. Nous regrettons les désagréments occasionnés et espérons vous revoir bientôt sur Twitter », indique la lettre à laquelle El Periódico de España, du même groupe éditorial, a eu accès. « Nous vous en dirons un peu plus : nous utilisons des systèmes pour détecter et éliminer de nombreux comptes avec des filtres anti-spam automatisés en même temps, et « Votre compte a été détecté comme spam par erreur. » La société prévient que le retour total du compte, avec tous les abonnés et comptes suivis, peut prendre « environ une heure ».

Plus d’une vingtaine de comptes institutionnels et publicitaires, dont beaucoup comptent des dizaines de milliers de followers, ont été suspendus sans préavis ce mercredi. La raison invoquée par le réseau social était non-respect des règles, sans plus de détails. Cependant, les personnes concernées ont déclaré à ce journal que le blocus était différent des autres fois.

« Mon compte a été temporairement suspendu plusieurs fois parce que quelqu'un a signalé un tweet : là, Ils m'ont toujours envoyé un e-mail pour me le faire savoir et me disant de supprimer le tweet si je voulais récupérer le compte. Il existe également une série de formulaires permettant de faire appel », a expliqué à ce journal la professionnelle en technologie Diana Aceves. « Mais hier, ils ne m'ont donné aucune notification ni quoi que ce soit. En saisissant le formulaire d'appel, j'arrive à une réponse automatique indiquant que le cas a déjà été examiné et que mon compte est bloqué pour toujours. »

Après avoir envoyé des emails aux comptes bloqués disant qu'ils ne les récupéreraient jamais, l'entreprise se rétracte et reconnaît avoir commis une erreur. Au moment d'écrire ces lignes plusieurs des personnes concernées avaient déjà récupéré leur compte, bien que leurs partisans ne soient pas encore revenus.

Elon Musk a évoqué il y a quelques jours la possibilité de facturer tous les utilisateurs pour l'utilisation du réseau afin d'arrêter les robots. Le 4 avril, le compte officiel de l'entreprise annonçait qu'elle procédait à une « purge des robots ».

Les échecs sont devenus fréquents sur le réseau social depuis son rachat par le milliardaire Musk. L'également propriétaire de Tesla a licencié 80 % du personnel de Twitter peu de temps après son arrivée. et, sous sa direction, le trafic et les revenus publicitaires ont chuté.