» » » Tindstagramming la nouvelle arme des stalkers sur les réseaux sociaux.

Tindstagramming la nouvelle arme des stalkers sur les réseaux sociaux.

Un nouveau fléau s’abat sur les utilisateurs de Tinder et d’Instagram. La synchronisation des deux appli permet aux stalkers d’harceler sur Instagram des personnes qui ne répondraient pas favorablement aux demandes sur Tinder. Ce phénomène s’appelle le Tindstagramming et inquiète de plus en plus.

Les appli de dating et les réseaux sociaux sont devenus des lieux de communication totalement banalisés aujourd’hui. Sur les premiers ont cherche sa moitié pour un soir ou pour la vie, sur les autres, on raconte sa vie, on publie ses photos ou ses aventures, voire ses opinions. Et l’on pourrait penser que tout se passe pour le mieux dans cet univers virtuel.

Seulement voilà, tout n’est pas aussi rose qu’on voudrait bien le penser.

Un nouveau phénomène est apparu ces derniers sous le terme de Tindstagramming. Un mot barbare qui est le contraction de Tinder et Instagram, les deux appli les plus en vogues actuellement. La première permet de faire des rencontres, la seconde de poster ses images et ses « story ». Un mot qui désigne surtout le harcèlement dont peuvent être victimes certaines personnes sur ces deux applis.

Il y a deux ans environ, Tinder a permis à ses membres de lier leur profil à leur compte instagram. L’idée était d’augmenter leurs chances d’attirer des partenaires dans le but de faire des rencontres. Mais il semble que le résultat est loin de répondre à cette promesse.

En fait de nombreux hommes utilisent ce lien pour démarrer sur Instagram, une conversation avec une femme qui les aurait rejeté sur Tinder. C’est cela le Tindstagramming. Et apparemment c’est de plus en plus fréquent.

Désormais, les stalkers, les harceleurs, tentent de prendre contact sur Tinder avec des femmes qui leur plaisent. Mais si l’intérêt n’est pas réciproque ou si la conversation s’arrête trop vie à leur goût, ils passent sur Instagram pour envoyer des messages privés à la personne ciblée.

Une solution pour lutter contre ce harcèlement consite tout simplement à désynchroniser les deux comptes. Seul souci, un simple prénom et les informations renseignées sur le profil peuvent permettre de retrouver la personne.

Ces réseaux comme Facebook qui demandent à leurs membres de se connecter avec leur vraie identité, les appli qui demandent de se connecter en utilisant son profil Facebook, pour être certain de n’avoir que des personnes bien réelles, ne protègent pas leurs membres des agissements de quelques détraqués.

Alors pas question d’abandonner les réseaux sociaux ou les appli de rencontres pour autant, mais mieux vaut peut-être éviter de lier tous ses comptes. Une adresse e-mail prend 1 minutes à créer !

Répondre