La sexualité du futur se prépare aujourd’hui

11 mois ago Sex High Tech 0

Inutile de se voiler la face, de militer pour le vintage ou de refuser les changements, la technologie va profondément transformer notre quotidien dans les années à venir. Avec deux expressions majeures « objets connectés » et « réalité virtuelle ». Aujourd’hui, votre voiture est connectée, votre montre aussi et que dire de votre réfrigérateur qui peut vous indiquer ce que vos devez acheter quand vous êtes au supermarché. Toute la maison est connectée et il reste une secteur qui attire particulièrement l’attention de certains entrepreneurs : la sexualité.

A l’heure actuelle, la technologie pousse la sexualité sur un terrain incertain. Elle est en train de transformer notre manière d’aimer, notre intimité et annonce des possibilités énormes dans les relations à venir. Si tout le monde est concerné, cela touchera d’avantage de tous ceux qui souffrent de solitude, de discrimination ou d’éloignement.

Notre objectif à sexhightech.com est d’explorer le web pour tenter de comprendre à la fois les enjeux de ces bouleversements mais également les évolutions auxquelles nous devrons faire face. C’est ainsi que nous avons trouvé une enquête du site futurofsex.net qui définit les domaines qui vont modifier notre sexualité.

L’intimité à distance

 

kiiroo sextoy connecte

 

L’adage veut que « loin des yeux, loin du coeur » pourrait bien tomber aux oubliettes. Les applications connectées sont de plus en plus nombreuses et permettent une véritable interaction entre les partenaires même s’ils sont a des milliers de kilomètres l’un de l’autre. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la télédildonique. C’est ainsi que des sociétés de la sextech comme Kiiroo ou Vibease proposent déjà des objets connectés, vibrateurs, masturbateurs qui permettre de se donner des plaisirs réciproques via son smartphone ou son ordinateur. Utilisant une technologie haptique, les amants ont vraiment la sensation du toucher.

Dans un autre ordre d’idée, la start-up française B-Sensory permet grâce à son application d’échanger des sextos qui activeront le vibrateur rien qu’en les lisant.
Il y a des prototype de baisers à distances, de vêtements connectés à la réalité virtuelle et même des oreillers connectés pour avoir le sentiment de dormir avec son partenaire.

Et tout cela devrait être banalisé autour des années 2020

Le loisir immersif

Bien-sûr les films porno en réalité virtuelle vont continuer à se développer, ne serait-ce que pour contrer tous les sites qui diffusent gratuitement des scènes hard. Mais des sociétés comme BaDoinKVR vont plus loin dans l’approche de la réalité virtuelle, en lançant de la « sexualité virtuelle », de véritables cours pour améliorer ses performances aux lit.

Au Canada, une société a lancé une opération de mieux faire comprendre la notion de consentement sexuel. Avec des lunettes en 360°, la personne se retrouve dans la peu d’une jeune femme dont le consentement sexuel est remis en cause. Destiné à un public de 16 à 24 ans, le film, interprété par des acteurs, montre deux jeunes qui se retrouvent chez l’un pour préparer les cours du lendemain.

Les principaux messages portent sur le fait que non veut dire non et que l’on doit s’assurer que son partenaire ait les même envies au même moment.

Les fantasmes virtuels

Envie d’explorer tous vos fantasmes sans risques ? Des sites proposent d’entrer dans des univers adultes en choisissant votre avatar pour vivre des expériences totalement nouvelles. Derrière chaque avatar se trouve une personne réelle avec qui on peut discuter ou se rendre dans des salles pour expérimenter de nouvelles expériences.

Ce sont des solutions qui peuvent être idéales pour des personnes qui vivent loin des grandes villes ou qui seraient gênées d’être vues se livrant à des pratiques BDSM ou fétichistes.

Ces images virtuelles devrait devenir encore plus réalistes. Les mondes de sexe virtuel ont commencé à intégrer des sextoys contrôlables à distance et de la réalité virtuelle. La frontière qui sépare le sexe réel avec une personne physique et la sexe virtuelle pourrait bien disparaître.

Les Sexbots

 

sex high tech : robots célèbrités

 

Cela risque d’être le plus grand bouleversement de l’avenir. Les robots sexuels. Si on v-peut déjà voir quelques exemples de ces sexbots, une société semble être particulièrement en avance : RealDoll. Aux Etats Unis, en Europe, en Chine, au Japon, les chercheurs mettent tout en oeuvre pour conquérir le marché. Ils ont déjà progressé dans les matériaux qui se rapprochent le plus de la texture humaine. Mais c’est certainement dans ce domaine que la concurrence va être la plus rude.

Quand on sait que les futurologues pensent que les sexbots seront généralisés d’ici 2025 et qu’on pourra même les épouser, on comprend que le premier qui proposera un robot grand public, proche de l’humain, capable d’aider dans des taches ménagères et de se transformer en sexbot selon le désir de son propriétaire aura sans doute gagné la partie.

La médecine

Les découvertes dans le domaine médical vont aussi apporter des changements dans la sexualité, permettant de revoir les limites sexuelles crées par la biologies ou les infections suite à des blessures ou une maladie.

En 2016, des chirurgiens ont effectué le premier transplant de pénis sur le survivant d’un cancer dont le sexe avait du être amputé. Une femme qui souffrait d’infertilité a reçu une transplantation de l’utérus. En Suède plusieurs femmes qui sont également reçu un utérus artificiel ont pu avoir des enfants.

Dans les prochains dix ans, la médecine régénératrice aidera de plus en plus de personnes souffrant de blessures ou de dysfonctionnement sexuel. Sans parler bien sûr de tout ce que la chirurgie plastique permettra comme modification, transformation du corps.

Les micro-puces et les implants connectés à internet offriront également des possibilités incroyables aux personnes qui souhaitent fusionner avec des machines. L’arrivée des cyborgs sexuels.

Ne pas craindre le futur

Comme toujours avec les nouvelles technologies, des craintes surgissent, des questions se posent, d’ordre moral ou éthique auxquelles il faudra répondre. Et pas uniquement pour savoir si coucher avec un sexbots c’est tromper. C’est tout notre rapport aux autres et à notre propre corps qui va être remis en cause.

Mais au delà des craintes que l’on peut avoir, toutes ces technologies peuvent nous aider à mieux nous connaître et permettre de nous entendre avec ceux que nous aimons. La manière dont nous utiliserons ces technologies définirons les générations futures. Que l’on soit des amoureux comblés désireux de pimenter leur sexualité, des personnes avec des soucis, elles offrent des opportunités immenses pour répondre aux demandes de chacun.

Le marché de la sextech est un marché immense. Plus de 500 start-ups travaillent dans ce secteur pour un chiffre global de 30 milliards de dollars.
Certains ne prennent pas ces informations aux sérieux, les prenant au mieux comme les délires de quelques pervers, au pire, comme volonté de puissance poussant l’homme à se prendre pour Dieu. En créant des êtres à son image, des mondes parallèles et de nouvelles relations sociales. Mais c’est toujours le cas avec les nouvelles technologies.

A sexhightech.com, nous souhaitons juste être les témoins de ces bouleversements pour se préparer aujourd’hui à mieux vivre demain.

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Merci d'avoir lu l'intégralité de cet article en espérant qu'il vous aura intéressé. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !

<