La boutique de la sextech

Doucement, nous préparons une boutique spécialement dédiée à la sextech pour vous offrir les meilleurs sextoys connectés disponibles sur le marché. Plus besoin d'aller fouiller un peu partout, bientôt ils seront tous là. Découvrez notre première sélection
sexhightech.com/boutique/

#sextecthactu : Piment rose parle de la sextech, The Deuce, les risque de l’IA et Speach se développe

#sextecthactu : Piment rose parle de la sextech, The Deuce, les risque de l’IA et Speach se développe

C’était la rentrée cette semaine pour sexhightech qui a décidé de proposé un dossier aussi complet que possible de B-Sensory la plateforme de littérature augmentée liée au Little Bird pour prendre un plaisir complet en lisant des textes érotiques de qualité. Du côté de la sextech, le débat sur les robots continue d’alimenter la chronique, les appli de rencontres seraient plus un terrain de jeu qu’un vrai moyen de faire des rencontres et selon une étude portugaise, les machos auraient plus de problème d’érection que les autres. Sans parle de la polémique autour de la photo du magazine capital où l’on ne voit que des hommes pour illustrer un article sur les startups. 

 

Le samedi 9 septembre à Marseille, Nathalie Giraud Desforges, sexothérapeute, a donné une conférence à destination des sages femmes à Marseille intitulée Parlons Sexe ! Mettant ainsi la sextech à l’honneur au cours de son intervention sur les nouveautés 2017. Au programme, la fondatrice de Piment Rose a évoqué le Handylover, cet appareil qui permet à des personnes handicapées de retrouver une sexualité mais elle a également abordé l’influence des bloggeurs et youtubeurs à l’image des M’sieur Jeremy, Julia Palombe ou encore 69Desirs. Objets Connectés, applications de rencontre spécialisées, intelligence artificielle au service de l’éducation sur la sexualité, Nathalie Giraud Desforges a ainsi pu sensibiliser un public attentif aux nouvelles technologies participant au développement de la sexualité de chacun. On a hâte de voir cette conférence en vidéo !

Selon le site developpez.com, une équipe de chercheur de l’Université de Stanford a mis au point un programme d’Intelligence Artificielle, sous le nom VGG-Face qui permet de déterminer l’orientation sexuelle des personnes à partir de simples photos. Avec des résultats valides proches du 91% pour les hommes et 83% pour des femmes. Comme le rapportent les auteurs de cette étude, la publication des résultats à fait débat mais les chercheurs ont estimé qu’en publiant leurs travaux, ils pourraient alerter l’opinion public des risque de cette technologie quant aux abus possibles des autorités ou des entreprises dans le fichage des populations. La Chine utilise aujourd’hui un logiciel de reconnaissance faciale pour contrôler ses citoyens. C’est toute la notion du respect de la vie privée qui est en jeu.
Source : developpez.com

Speach, le chatbot d’éducation sexuelle pour les 13-18ans continue son developpement. Le projet porté par Sarah Lecoffre, que nous vous présentions en juin dernier, juste après le premier hackathon français et le prix remporté par l’équipe de Speach, a été rejoint par une diplomée en santé sociale qui les épaulera sur toutes les questions de recherche et d’éducation sexuelle. Comme l’expliquent les responsables de Speach : « Il nous faut l’appui de sexologues, des spécialistes du monde de la santé pour fournir les réponses les plus pertinentes« .
Source : Cheek Magazine

Si vous avez OCS, vous allez pouvoir découvrir LA série qui raconte la naissance du porno au Etats Unis. « The Deuce » est le titre de cette série et désigne la 42e rue de New York, là où tout a commencé. New York, 1971, entre la 42e rue et Times Square, les rues sont le paradis des sex-shops, club de strip-tease, dealers et autres malfrats. C’est aussi. l’époque où l’Etats de New York assouplit les lois sur la pornographie. L’aventure peut commencer. Réalisé par David Simon et Georg Pelecanos, le film raconte l’histoire de deux frères jumeaux, patrons de bars et couvertures à des business maffieux sont au centre de cette histoire. C’est d’ailleurs en parlant avec un des deux frères que David Simon a écrit le scénario. A voir absolument !

Les robots sexuels continuent de faire parler d’eux. Le site economiematin.fr fait un résumé de la situation actuelle avec des interrogations « intéressantes », comme celle du consentement d’une machine et d’un besoin juridique pour utiliser ce qu’il reconnaît etre « des projections fantasmatiques » du propriétaire de robot sexuel. Quand dans le futur nos voitures auront aussi une intelligence artificielle, devrons nous avoir leur consentement pour aller à une destination plutôt qu’une autre ? On le voit, c’est une fois encore et avant tout le rapport à la sexualité des individus qui est discuté à travers le débat sur les robots.

Le site dhnet.be propose un article intéressant sur les appli de rencontres sous le titre « Vie sentimentale, sommes-nous une génération Kleenex« . Selon la sexologue interrogé par le site, l’utilisation de ces applis devient plus un « amusement qu’une réelle recherche d’une relation stable et épanouissante. »
Source : dhnet.be

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Commentez et faites nous part de votre expérience

Create Account



Log In Your Account



%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer