Belle de Mai organise une conférence  » La Sextech à l’heure de la blockchain » à Marseille

1 mois ago Sex High Tech 1

Le 13 février prochain, l’incubateur Belle de Mai à Marseille tiendra sa conférence annuelle sur le thème « La Sextech à l’heure de la blockchain ». Spécialistes de la blockchain, sexologues et sexothérapeutes, acteurs de la sextech et de la femtech vont débattre pour apporter des réponses aux questions sur la sécurité, l’innovation et les risques.

belle de maiPour sa conférence annuelle, l’incubateur marseillais Belle de Mai a défini trois axes de réflexions autour de la sextech. L’objectif est d’ouvrir les esprits sur ces innovations qui facilitent les rapports humains et le bien-être des hommes et des femmes.

  1. Cybersexe : comment bien se protéger ?
  2. Crainte et fantasme ?
  3. La digisexualisation : focus sur les innovations

Pour aborder ces thèmes, Belle de Mai a fait appel à plusieurs personnalités directement impliquées dans la sextech, la blockchain et l’innovation. Les premiers noms confirmés sont les suivants :

belle de mai

  • Christel Le Coq, fondatrice de B.sensory et innovatrice.
  • Tatiana Escobar, Global Head of Sales & Business Development pour Elvie
  • Régis Le Bras, consultant en ingénierie de projets innovants et General Manager, Digital.
  • Morgan Dinkel, chargé d’affaires de l’Incubateur Belle de Mai et passionné par les nouvelles technologies dont la blockchain.
  • Iris de Villars, Co fondatrice de 42Entrepreneurs, Co-fondatrice de La LoveTech

conseil sexuel
Les débats seront menés par Julia Santi, journaliste économique et consultante en communication chez Santi & Associés. L’accueil débutera à 16h30 autour d’un verre, l’occasion de découvrir les intervenants et leur produit ou service innovant. La conférence débutera, quant à elle, à 17h pour se terminer à 18h30. Un temps de question sera alors disponible.

La sexualité a toujours été un sujet tabou. Domaine souvent méprisé ou mal compris, elle concerne pourtant tous les individus. Mais personne ne veut réellement en parler en dehors d’un côté des spécialistes qui apportent une vision clinique de la sexualité et de l’autres des opposants qui veulent imposer des valeurs plus morales qu’objectives. Depuis quelques années, avec le développement d’internet, des femmes et des hommes se sont emparés de cette question pour développer une véritable industrie sous le terme générique de Sextech. On ne peut donc que saluer toutes les initiatives qui vont dans le sens d’une meilleure compréhension et acceptation des technologies de l’intime.

Conférence à Belle de Mai, « La Sextech à l’heure de la blockchain » 13 février 2018 de 17h à 19h au Pôle Média : 37 rue Guibal, 13003 Marseille.

Continuez à vous inscrire pour participer à cet événement qui vous concerne tous.

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Si vous avez aimé cet article, assurez-vous de nous suivre sur twitter @sexhightech1 et inscrivez-vous à notre newsletter pour rester au courant des dernières tendances et actualités de la sextech. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !