Pour sexhightech, cette semaine était allemande avec le salon Venus qui s’est tenu à Berlin et nous aurons l’occasion de revenir sur cet événement pour voir quels étaient les nouveautés à venir. Dans les médias, nous n’aurez certainement pas manqué le scandale Wenstein, la parole se libère sur les abus sexuels en espérant que le scandale dénoncé par des people, permette à des inconnues de pouvoir en faire autant. #balancetonporc est devenu le #hashtag de la parole libérée sur twitter. Plus léger, vous avez peut être manqué ces quelques infos dans la semaine.

Le site buzzporn qui se dit « VR Septic » pose la question de l’avenir du porno en réalité virtuelle. Reconnaissant que le terme VR Porn est de plus en plus recherché sur les moteurs de recherche. Certaines sociétés investissent beaucoup dans cette nouvelle technologie et pour l’auteur de l’article, « Pas vraiment de contenus qui me font me dire qu’il s’agit là d’une révolution. » Peut-être qu’il faut du temps pour qu’une révolution en soit vraiment une. Les recherches menées par les sociétés de production de VRporn vont en tout cas dans ce sens. Il faut simplement un peu de patience. Mais le site a au moins le mérite de poser le débat.
Source : buzzporno

L’amour se trouve aujourd’hui sur les appli de dating et Hollywood devait consacré un film à ce phénomène de plus en plus important dans notre société. Le film s’appelle Newness, il est réalisé par Drake Doremus et interprété par Nicholas Hoult, Laia Costa et Danny Huston. Newness est l’histoire de deux milleniums dans le Los Angeles d’aujourd’hui qui naviguent sur les réseaux sociaux, entame une relation qui va repousser leurs limites tant physiques qu’émotionnelles. La suppression de l’application ne sera pas forcément la solution à leur mal de vivre. Evidemment beaucoup feront un rapprochement avec l’appli Tinder comme référence. Un film qui va poser nombre de questions sur l’influence des nouvelles technologies sur nos relations. Presque un film sexhightech ! Newness devrait être disponible sur Netflix le 5 novembre prochain et une sortie est annoncée en janvier 2018. A suive.

Les appli de dating inspirent les marques, c’est ce que nous révèle le site Stratégies. Dans un article qui propose 5 exemple d’influence des applis de rencontre sur la communication des entreprise mainstream, on découvre comment Renault s’inspire de Jigtal pour #UndressNew Twingo qui permet tous les 100 tweets de découvrir un peu plus de la nouvelle voiture. Badoo, Wingmann, OKCupid et bien bien sûr Tinder ont ainsi influencé les communicants dans leurs stratégies
Source : Stratégies

Pour ceux qui s’inquiètent de l’arrivée des robots sexuels, un clip a été réalisé par Will Joins et Karrie Crouse sous le titre « Com Truise – Propagation ». Ou comment une épouse prend conscience qu’elle est un robot et finit par se révolter, tuant son « propriétaire ». Comme toujours en occident, on entretient le fantasme des robots tueurs, comme s’ils ne pouvaient être autre chose que des dangers pour l’humanité. Pour sexhightech, c’est faire peu de cas des hommes au final.

Des sexbots au Bunny Ranch. C’est probablement le bordel le plus célèbre des Etats Unis. Le Bunny Ranch situé à Carson City dans le Nevada. Pour Dennis Hof, son patron, « Les prochaines grandes innovations de l’industrie ne seront pas seulement culturelles mais aussi technologiques. » C’est pour cela qu’il veut tester le plus rapidement possible ces robots sexuels dans ses bordel d’ici 10 ans. Pour l’instant, ils sont encore au stade expérimental mais comme l’affirme Dennis Hof, « Les robots sexuels sont là pour durer et la technologie est plus en avance qu’on veut bien le croire. »
Source : Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.