sexhightech : un défi à relever tous ensemble pour notre sexualité du futur

Laissez moi vous expliquer en quoi sexhightech.com est un véritable défi qui mérite d’être relevé.

Journaliste de formation, j’ai commencé par travailler une dizaine d’années dans différentes radios FM ou nationales. Et puis pour des raisons diverses et variées, après avoir enchainé tous les contrats possibles dans une radio parisienne, je me retrouve sans emploi. Et pas décidé à le rester.

Alors je cherche, cherche et finis par trouver un CDI dans un magazine traitant de la vidéo pour adultes. Pas forcément ce que je cherche à cette époque. Mais le plus important est de travailler.

Provisoirement, en attendant de revenir à ma passion professionnelle, je prends le poste.

Presque 15 ans plus tard, le provisoire est devenu définitif. D’autant que le travail est loin d’être inintéressant. Des voyages à travers le monde, la rencontre avec des gens, sans doute marginaux pour la plus part du grand public, mais tellement agréables, sincères et amicaux. Je finis par ne plus regretter mon choix.

Mais les meilleures choses ont toujours une fin et après avoir quitté le magazine, me voici travaillant dans un autre secteur de cette même industrie. Ensuite, je m’installe dans une capitale européenne. Je garde toujours un oeil sur cet univers en pleine mutation. Mais que je reconnais de moins en moins.

We Want More Sex (Startups)

Les années passent et il y a peu, je tombe sur un article sur internet titré « We Want More Sex (Startups) » Intrigué, je me lance dans la lecture de cette tribune, en anglais, publiée par un Français. Et là, c’est comme un déclic.

Une nouvelle industrie serait en train de voir le jour. Elle toucherait tout le monde, parlerait de sexe, et susciterait quelques réticences de la part du monde des affaires. J’allais rapidement découvrir les difficultés bien réelles pour trouver des investissements dans ce monde qu’on appelle : la sextech. Voilà, le mot est lâché. Sextech, comme il y a l’edtech la fintech, la healthtech etc.

sexhightech

Cette situation me rappelle quelque chose. Quelque chose que j’ai déjà connu. Une aventure que j’ai vécue et qui a eu, il ne faut pas le nier, du succès en son temps. Celle de l’industrie de la vidéo pour adultes. Vous savez, celle qui a fini par avoir sa propre cérémonie à Cannes.

C’est cela le défi !

Certes à l’époque je n’étais qu’un des employés de celui qui avait les idées mais j’ai beaucoup appris à son contact. Alors pourquoi ne pas essayer, non pas de refaire la même chose, mais de s’inspirer de son succès pour se lancer dans le bain.
Je suis certain que s’il était encore parmi nous, il aurait été le premier à saisir cette opportunité.

Parce que même si le monde change, il reste un fait qui restera toujours, les gens ont besoin d’informations. Ils ont soif de savoir ce qu’il se passe dans les domaines qui les intéressent, des plus importants aux plus futiles. Et un industrie qui a comme support son smartphone, personne ne peut y être indifférent.

Dans le même temps, les entreprises ont besoin de se faire connaître, elles ont besoin de communiquer avec le public, de faire la promotion de leurs produits, d’informer sur les nouveautés, les updates.

sexhightech : le magazine de la sextech

Bien sûr aujourd’hui avec les réseaux sociaux, ces sociétés touchent déjà de nombreuses personnes. Mais elles le font chacune de leur coté. Imaginez si elles étaient, en plus de leur communication propre, toutes présentes sur un seul et même site ! Imaginez le nombre de clients potentiels que cela représenterait pour elles.

C’est là que sexhightech.com prend tout son sens. Un magazine sur le net (pour l’instant) qui regroupe l’actualité de toutes les entreprises touchant de près ou de loin à la sextech, à la sexualité liée à la technologie. Ou l’inverse.

Un magazine capable de couvrir le monde pour aller des startups de la silicone valley aux usines de robots japonais en passant par les recherches suédoises ou chinoises. Sans oublier bien sûr de soutenir la french sextech sous toutes ses formes.

Et croyez moi tout cela n’est que le début d’une belle aventure…

Alors tous ensemble faisons de sexhightech le magazine officiel de la sextech pour comprendre et préparer aujourd’hui la sexualité de demain.

N’hésitez pas à laisser vos messages en commentaires ou suivez nous sur twitter et Facebook.