D’ici une petite vingtaine d’années, des robots et des poupées sexuelles devraient faire partie de notre quotidien. Les matériaux qui permettent à la peau d’être proche de celle des être humains, l’intelligence artificielle qui leur permettra de répondre à nos demandes. Tout cela se rapproche un peu plus de la réalité de jour en jour.

La dernière petite évolution ou révolution en matière de poupées sexuelles nous vient d’un ingénieur de 38 ans, spécialisé en nanotechnologie. Sergi Santos a présenté il y a quelque jour un concept nouveau d’une poupée sexuelle dotée d’une intelligence artificielle. Le principe est simple, vous ne pourrez parvenir à vos fins uniquement si vous savez séduire la belle Samantha.

Pas encore totalement robot, plus vraiment simple poupées sexuelle, Samantha est sensible aux attentions et aux marques d’intérêt. Dotée d’une intelligence artificielle et de capteurs un peu partout sur le corps, Samantha aime qu’on la touche, qu’on la caresse et qu’on l’embrasse. Si vous embrasser ses seins, touchez sa poitrine ou son point G (?) vous pourrez même espérer coucher avec elle.

[dfads params=’groups=108′]
En fait, la poupée est programmée pour être toujours dans un mode tendresse, ouverte à une relation amoureuse et prête à dialoguer voire à vous dire qu’elle apprécie particulièrement la musique d’Ed Sheeran. Allez savoir pourquoi ! Après le mode flirt, vous pourrez passer au mode sexe et permettre à Samantha d’avoir un orgasme.

Mais Samantha possède d’autres modes, romantique, famille, sexy, coquine.

Le robot sexuel Samantha est disponible actuellement sur le site Synthea Amatus en différentes versions. Responsive, telle que nous venons de vous la présenter pour 4 000 euros. Mais également interactive avec des modes romantiques, sexy ou coquine pour la somme de 6 000 euros ou personnalisée pour 12 000 euros.

Cette fois vous pouvez vous même programmer ce qu’elle vous dira, lui donner le nom que vous souhaitez et d’autres fonctions à découvrir sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.