Aujourd’hui, on se rencontre, on s’aime, on décide de se marier et ce qui fait la différence entre un mariage et une co-location, c’est généralement la sexualité. Mais demain tout cela pourrait être remis en cause avec l’arrivée des robots sexuels. La fin du sexe dans le mariage ?

Les robots sexuels pourraient conduire à une révolution dans le mariage, permettant à des personnes de s’installer avec d’autres pour des raisons non sexuelles, c’est un des aspects qui est traité dans le livre « Robot Sex: Social and Ethical Implications » écrit par John Danaher et Neil McArthur, professeur de philosophie à l’Université de Manitoba au Canada. Plusieurs experts participent également à la rédaction de cet ouvrage qui envisage comment les robots sexuels vont changer de nombreux aspects de notre vie quotidienne.

Pour John Danaher, chargé de cours de Droit à L’Université nationale d’Irlande, « La technologie a eu un impact sur les relations humaines dans le passé. Il y a donc tout lieu de penser que les robots sexuels auront également un impact important dans l’avenir. »

Tout comme le développement des moyens de contraception a changé les comportements vis à vis de la sexualité, la création de machines qui simulent des relations sexuelles pourrait conduire à un réexamen complet du rôle que tient le sexe dans le mariage.

robots sexuels

Parmi les experts qui ont participé à la rédaction de l’ouvrage, on trouve Marina Adshade, conférencière en économie à l’Université de Colombie-Britannique qui écrit « En fait, la demande actuelle de nouveaux systèmes matrimoniaux est tout aussi susceptible de conduire à l’adoption de la technologie sexbot, car l’adoption de la technologie sexbot est de conduire une révolution conjugale. »

En résumé, les robots sexuels pourraient amener les gens à entrer dans le mariage avec moins d’inquiétude pour le sexe. À titre d’exemple, deux hommes hétérosexuels pourraient choisir de se marier et d’élever des enfants sachant que leurs désirs sexuels seraient comblés par des robots. Ce changement pourrait ensuite conduire à une plus large acceptation des mariages non monogames, car le découplage du sexe et du mariage deviendrait plus courant.

Par ailleurs, Marina Ashade pense que les robots sexuels réduiront davantage le lien entre le sexe et le mariage pour nous encourager à nous concentrer sur la camaraderie, la co-parentalité et autres formes d’intimité lors de la recherche d’un partenaire conjugal.

Pour l’instant, les robots sexuels sont loin de répondre à cette demande. Alors que des machines comme Samantha sortent des rayons, offrant une poupée qui répond aux commandes vocales grâce à une tête équipée d’intelligence artificielle à un prix de 5 000 $, elles ne rencontrent pas les prévisions annoncées dans le livre.

« Les sexbots comme Samantha ou encore Harmony sont loin d’offrir cela, mais ils ne vont peut-être pas dans cette direction« , écrit Danaher. « D’autres développements dans la robotique sociale – augmentation de l’AI, la dextérité et la fluidité des mouvements, la capacité à reproduire les émotions humaines – tout cela avance rapidement et ils finiront par trouver leur place dans le développement du robot sexuel et nous aurons probablement des robots polyvalents qui incluent l’intimité sexuelle parmi leurs différentes fonctions. »

Une fois encore nous n’en sommes qu’aux débuts de cette révolution technologique, mais nous avons les connaissances et les moyens de l’anticiper, non en la combattant – puisqu’elle est inéluctable – mais en nous préparant à revoir nos principes de vie. Il y a quelques temps nous vous parlions de Digisexualité, pour tous ceux qui trouvent leur plaisir avec des femmes artificielles ou des scène de porno en realite virtuelleDésormais, il faudra compter avec cette nouvelle forme de sexualité dans le futur.

Offrez vous le sextoy de vos rêves

visitez le Lovestore de sexhightech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.