Rencontres gay, Chappy l’appli qui favorise les relations à long terme

2 semaines ago Sex High Tech 0

Avant internet et les applications, faire des rencontres gay n’était pas forcément la chose la plus simple. Les préjugés envers la communauté obligeaient souvent les gays à fréquenter des établissements spécialisés et forçaient à la discrétion. Que ce soit pour un soir ou pour la vie, trouver un compagnon n’était donc pas des plus simples

Avec l’arrivé du web et des applications, les sites de rencontres gay se sont multiplier et il faut bien reconnaître qu’ils ont été pionniers quand il s’agissait d’utiliser la géolocalisation. Même si souvent on considère, que les appli de rencontre gay on été à l’avant-garde, il restait à priori beaucoup à faire pour améliorer la situation.

Avec Chappy, c’est peut être ce qui va arriver. Cette nouvelle application de rencontres gay a tiré des enseignement des critiques généralement émises sur les autres appli. Pour Chappy, il s’agit de réellement favoriser les rencontres. Quand d’autres appli se contentent de voir des visiteurs se connectés, même s’ils ne le font que pour ce simple plaisir, sans jamais vouloir aller vraiment plus loin.

Le premier changement tient dans le fait que les visiteurs doivent indiquer s’ils cherchent une relation à long terme ou juste pour le soir. Et les responsables de l’appli estiment qu’il y a 3 fois plus d’utilisateurs cherchant une vraie relation, ce qui va déjà limiter tous ceux qui viennent simplement par curiosité.

Toujours selon les responsables, un profil sur 5 est zappé à droite donc apprécié et presque tous les utilisateurs qui avaient passé seulement 3 jours sur cette appli de rencontres gay avaient fait une rencontre.

Rencontres gay et marques de tolérance

Autre garantie pour les visiteurs, l’obligation pour chacun d’accepter les conditions de respects énoncées par Chappy qui refuse toute discrimination de genre, de race, de religion, d’âge ou de handicap. Par ailleurs, chaque visiteur qui s’inscrit doit uploader une photo de face qui est validée par un modérateur bien réel.

Une fois inscrit, votre photo validée et que vous avez exprimé ce que vous recherchez, la présentation générale de l’appli est assez classique. Un zap à droit pour dire que vous aimez et même la possibilité d’envoyer une étoile pour attirer un peu plus l’attention de la personne.

rencontres gay
Max Cheremkhin, Ollie Locke, and Jack Rogers

A l’origine de Chappy on trouve trois associés aux parcours très différents. Ollie Locke venant de la télé réalité américaine, affirmé bi au départ avant d’avoir affirmé son homosexualité. Max Chremkhin, le co fondateur de Badoo qui a vu dans Chappy un moyen de lutter donc les mauvais traitements envers la communauté gay en Russie qui sont particulièrement durs à l’encontre des droits des LGBTQ. Le troisième associé est Jack Rogers, le seul hétéro du trio et qui apporte un point de vue différent au projet.

Chappy est présent dans une vingtaine de métropoles dans le monde et a investi dans Bumble l’appli de dating où les femmes font le premier pas.

<