Donneriez vous votre ADN pour réussir vos rencontres en ligne ?

3 semaines ago Sex High Tech 0

Il existe de nombreuses applications pour faire des rencontres en lignes. Si les fonctionnalités sont les mêmes, ce sont en général sur les critères de sélection que les appli se différencient. Une nouvelle appli de rencontres, Pheramor, proposera à partir de Février de trouver son partenaire en fonction de son ADN.

Si vous en avez assez des rencontres en ligne décevantes où la plus part des personnes mentent sur leurs goûts, leurs photos ou leur situation, cette nouvelle application garanti une vraie chimie sexuelle avec chaque personne que vous rencontrerez.

Pheramor rencontres en ligne
Bin Huang, Asma Mirza et Brittany Barreto, co-fondateurs de Pheramor ©Michael Starghill Jr.

Cette application sur nom de Pheramor a identifié 11 gènes qui se lient à nos phéromones et indiquent si nous sommes sexuellement compatibles avec la personne choisie. Chaque utilisateur devrai prélever un échantillon à l’intérieur de sa bouche pour déterminer les gènes clés liés à nos phéromones. Les données de ces échantillons sont combinées avec les traits de personnalité de profil sélectionné.

Coup de foudre sur un site de rencontres en ligne

En fait Pheramor recrée les conditions d’un coup de foudre. Dans une pièce, on sent les phéromones et notre cerveau dit « Ce sont les phéromones les plus parfaites que j’ai jamais senties de toute ma vie. Je suis amoureux. »

rencontres en ligne

Pheramor veut mettre un terme au balayage sur les profils pour tenter de trouver la bonne personne. Comme l’indique le site « Nous utilisons une approche scientifique basée sur des décennies de recherche sur les phéromones et incorporons également votre présence sur le web en analysant vos médias sociaux.

Pour mettre en place cette application, les responsables se sont concentrés sur la ville de Houston autour d’une population âgée de 18 à 44 ans qui acceptent de se soumettre au test. Dès qu’il y aura 3000 membres inscrits, l’application sera officiellement lancée.

Source : Houston Chronicle

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Merci d'avoir lu l'intégralité de cet article en espérant qu'il vous aura intéressé. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !