Et si vous optiez pour des poupées sexuelles callipyges ?

6 mois ago Sex High Tech 0

Des poupées callipyges, c’est le projet que développe Duke un dessinateur spécialisé dans les cartoons avec des femmes aux fesses larges et rebondies. Il a décidé de transformer ses dessins en poupées sexuelles bien réelles. Les hardcorehoneys sont désormais accessibles à tous.

Ce qui est bien avec les dessins animés et les objets que l’on peut fabriquer, c’est qu’ils laissent une large place à l’imagination. On le voit avec les hentai, ces vidéos japonaises où les filles ont des poitrines énormes pour des tailles de guêpes, des cheveux de toutes les couleurs qui n’en finissent pas et sont capables de prendre des positions dont la seule évocation fait souffrir tout nos os. Le fantasme le plus récurent actuellement est bien celui de la jeune femme avec des gros seins, une taille fine, des fesses proportionnées et de longues jambes. Autant dire qu’elle ne court pas les rues. Et c’est peut-être pour cela qu’elle reste un fantasme.

Comme toutes les pin-up des années 50 et les modèles des magazines de charmes comme Playboy.

Et puis il y a ceux qui aiment les femmes callipyges, les grosses fesses. Assez souvent associées aux Africaines. Ces fesses rondes, larges et qui font le régal des amateurs de twerk. Ce fantasme est partagé entre autre par un homme : Duke.

A l’origine, Duke est un illustrateur qui aime les belles cambrures et comme il est dit sur son site : « Le style artistique unique de Duke avec de fortes femmes bien cambrées avec des hanches larges et des gros cul bien ronds qui se retrouvent dans des situations très érotiques… »

Tout cela ne pourrait être qu’un style graphique de plus, comme il en existe des tas sur la toile, si depuis quelques temps, les dessins de Duke n’avaient pas pris une forme plus réelle avec des poupées callipyges possédant les mêmes dimensions, les mêmes cambrures et surtout les même fesses volumineuses.

Si vous deviez choisir une poupée, callipyge ou pas ?

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Merci d'avoir lu l'intégralité de cet article en espérant qu'il vous aura intéressé. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !

<