Porn VR, rencontre avec le fondateur de Reality Lovers aux Venus de Berlin

3 semaines ago Sex High Tech 0

Berlin – Le porno en VR était présent au salon Venus de Berlin avec un stand particulièrement imposant. Celui de Virtual Reality Lovers. Si le nom ne fait pas directement allusion au contenu mais plutôt à l’esprit, au support, les images diffusées sur l’écran géant, les jeunes femmes présentes en dédicaces rappelaient au visiteur qui ne s’y trompait pas qu’il s’agissait bel et bien de porno. Quelques mots avec René Pour, fondateur de Reality Lovers, en guise de prise de contact.

Sexhightech : Comment expliquez vous le succès du porno en réalité virtuelle ?

porn vr
Vanessa Decker actrice de porno en réalité virtuelle

René Pour : Je pense que c’est un apport technologique intéressant à ce qui existait dans le passé. La bonne nouvelle aujourd’hui est que désormais, la réalité virtuelle est accessible à tout le monde, sur tout les supports et ce n’est plus aussi cher.

Quand on a commencé à produire du contenu pour reality lovers, je suis tombé amoureux de la réalité virtuelle parce qu’on ne se contente plus de regarder quelque chose mais on est à l’intérieur de la scène et c’est plutôt sympa !

Avec la réalité virtuelles, pour le moment, les scènes c’est avant tout du POV (Point of View) ?

C’est un peu normal parce qu’il faut éviter les mouvements des caméras de réalité virtuelle, pour ne pas donner le mal de mer aux spectateurs. C’est pour cela qu’actuellement on utilise une caméra sur pied qui donne le point de vue du spectateur. Mais on commence à apporter d’autres options, on a une possibilité qu’on appelle voyeur. Cela permet de voir la scène comme si vous étiez dans la pièce.

Peut on imaginer avoir un jour un vrai film porno en réalité virtuelle ?

Bien sûr, la prochaine étape est de rendre les choses plus interactives. On travaille déjà sur cette idée mais je pense qu’il faudra 2 ou 3 ans pour que ce soit vraiment opérationnel. Nous en sommes vraiment aux débuts. Pour l’instant, on travaille sur les sensations mais peut-être que d’ici 2 ou 3 ans on rendra les sensations aux personnes que l’on regarde.

De quelles sensations s’agit il ?

Il y a tout ce qui est connecté aux sextoys mais nous travaillons aussi sur un gant connecté qui peut transmettre des sensations comme la douleur, la résistance, le chaud et le froid. Vous touchez virtuellement la fille  et votre main devient plus chaude.

salon venus dédicaces
Vanessa Decket et Blanche Bradbury en dédicaces sur le stand Reality Lovers

On le sait la réalité virtuelle associée au porno connait un gros succès actuellement. Même si ce ne sont que les débuts, de nombreuses recherches sont menées un peu partout pour tenter d’améliorer l’expérience des utilisateurs.

Il est peut-être regrettable de voir qu’en France, cette nouvelle technologue ne semble pas attirer les producteurs qui se cantonnent principalement à faire ce qu’ils font depuis des années.

 

<