Plusieurs réservoirs hydroélectriques du bassin de l'Èbre atteignent leur maximum et ouvrent les vannes en Catalogne après les pluies

La sécheresse persiste en Catalogne, même si la situation dans les bassins internes s'est améliorée grâce aux dernières pluies. En revanche, dans les bassins de l'Èbre, le scénario est différent : même si dans le bassin de la rivière Noguera la phase de pré-alerte est encore active, le Les bassins du Segre et de la Noguera Pallaresa se sont rétablis. En effet, ces derniers jours, certains réservoirs Ils étaient tellement pleins qu'ils ont dû ouvrir les vannes et égouttez l'eau. Le cas le plus frappant est celui de Talarn, où une grande cascade en forme de cascade est surprenante. La barrage de ce maraisgéré par Endesa, a commencé à libérer de l'eau car il est à 99% de sa capacité.

Dans les bassins internes, les réservoirs ne débordent pas depuis la tempête Gloria en 2020

Mais ce n'est pas le seul cas. Des sources de l'entreprise précisent que la même procédure a également été réalisée dans les barrages de Balaguer et dans celui de Lérida (Mitjana). Dans ces deux centrales hydroélectriques, même si elles ne sont pas aussi extrêmes que celle de Talarnl'eau est envoyée à la rivière depuis le barrage, et pas seulement à travers la zone des turbines, car une quantité importante d'eau est accumulée.

Pendant des jours, plusieurs marécages dans le Bassin de l'Èbre Ils laissent place à l'eau qui va tomber. La Confédération hydrographique de l'Èbre (CHE) précise que le réservoir de l'Èbre Terradets, au dessus de 95%, rejette également de l’eau. Dans le cas d Marais de Camarasa, les vannes ont été ouvertes la semaine dernière car beaucoup d'eau s'accumulait. Le réservoir est désormais à 85 % de sa capacité. Certains marécages d'Aragon comme Barasona ou San Salvador Ils sont dans une situation similaire.

Irrigation assurée

Ce scénario est positif non seulement pour l'approvisionnement, mais aussi pour l'objectif principal des réservoirs des bassins de l'Èbre : garantir le irrigation agricole. En ce moment, la campagne est assurée pour les agriculteurs des canaux Catalogne-Aragoncelui de Urgel et le Ségura-Garrigues. Également pour les riziculteurs du delta de l'Èbre. Marais du Rialbl'une des plus importantes de la région, est aujourd'hui à 47% de sa capacité, alors qu'il y a un an elle dépassait à peine 7%, un scénario qui mettait en danger tous les agriculteurs du canal d'Urgell.

Un autre cas notable est celui de Réservoir de Canellesavec une capacité élevée, qui est de 27%, soit 10 points de pourcentage de plus qu'il y a un an.

Selon les prévisions, le dégel durera encore plusieurs jours. Il est donc probable que la plupart de ces réservoirs continueront à se vider au cours des prochaines semaines. Dans les bassins intérieurs de la Catalogne, les réservoirs ne sont pas débordement depuis le Gloire temporaireen janvier 2020, et bien qu’ils se rétablissent également, ils sont loin d’être atteindre ta limite.

Abonnez-vous pour continuer la lecture