Mieux que l’empreinte digitale, une photo de votre pénis comme mot de passe

5 mois ago Sex High Tech 0

Au départ nous avons cru à un plaisanterie. Un site adulte annonçait proposer à ses utilisateurs hommes d’envoyer une photo de leur pénis, de préférence en érection, pour valider les inscriptions. L’utilisation de la biometrie pour s’authentifier est devenue de plus en plus courante. Empreinte digitale, scanner rétinien, reconnaissance faciale, nous sommes désormais habitués à ces pratiques.

A l’heure où le buzz est devenu une pratique courante, prendre une photo de son sexe et l’envoyer pour valider son inscription, il y avait quand même des raisons de douter. En faisant quelques recherches, il semble pourtant que ceci soit bien sérieux. Cela porte même un nom : le Dickometrics.

L’univers du porno, pourtant souvent à la pointe des découvertes, continuait à demander un mot de passe alphanumérique pour protéger son compte. Les choses sont peut-être en train de changer avec cette première expérience lancée par Camsoda, le site de webcam qui propose un méthode pour le moins révolutionnaire : l’empreinte du pénis.

(Photo Camsoda)

Camsoda n’en est pas à son premier coup en matière d’innovation, elle avait déjà lancé le masque Ohroma  pour ressentir les parfums à distance.

Pour Darren Press, porte parole de la société, justifie cette décision « Comme pour les empreintes digitales, l’iris de l’oeil, qui sont les deux parties du corps les plus utilisées en biométrie, le penis a de nombreuses caractéristiques qui le rendent unique, comme la couleur, la taille et la veine. »

empreinte penis
(Photo Camsoda)

Comme pour la reconnaissance faciale, l’homme s’inscrit, envoie une photo de son pénis, de préférence en érection, image qui est stockée comme référence. Ensuite, il ne reste plus qu’a recommencer l’opération et en quelques secondes le programme va comparer les deux images pour voir si elles sont identiques.

Pour l’instant le systeme fonctionne uniquement pour les hommes, mais la société assure travailler à un système de reconnaissance pour les femmes, sans donner plus de précision.

En attendant, espérons que personne ne verra un message disant « Votre mot de passe est trop court » après avoir envoyer la photo…

Pour aller plus loin avec les amatrices de camsoda

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Merci d'avoir lu l'intégralité de cet article en espérant qu'il vous aura intéressé. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !

<