Alors que le débat sur le futur du sexe avec des robots sexuels est de plus en plus animé, les premiers bordels européens commencent à proposer des poupées sexuelles à leurs clients.  Cette fois c’est à Dublin que les clients peuvent passer une heure avec « Passion Dolly » une love doll blonde avec un 85 F qui fait la joie de ses « partenaires ».

Deux prostituées installées à Dublin ont accueilli une nouvelle pensionnaire il y a un peu plus d’un mois maintenant. La nouvelle résidente s’appelle Passion Dolly, mesure environ 1 m 70, pèse 45 kilos et affiche un 85 F qui ne laisse pas les clients indifférents. Mais surtout Passion Dolly est une love doll, la première à faire son apparition en Irlande.

Depuis son arrivée, elle a déjà eu une douzaine de clients très satisfaits de voir que son squelette métallique lui permet de prendre toutes les positions qu’ils désirent. Et apparement, ils n’ont pas regretté les quelques 100 euros qu’ils ont dépensés pour passer une heure avec cette femme artificielle.

Quand les clients arrivent dans la chambre, Passion Dolly les attend, allongée dans une position langoureuse sur le lit, des préservatifs et des mouchoirs en papiers sur la table de chevet sont fournis par la direction.

Si on peut pratiquement tout faire avec Passion Dolly, on ne peut pas repartir avec la belle ! Pour le moment, ces poupées sexuelles sont totalement inanimées, en attendant la love doll Harmony et son intelligence artificielle. Du sexe et de la conversation, on se rapproche de plus en plus des prostituées traditionnelles.

Selon les deux propriétaires de cette love doll, les clients sont avant tout des irlandais de tous âges. Certains d’entre eux se sentent seuls, d’autres ont des difficultés à avoir des relations avec des femmes alors que d’autres encore sont tout simplement fascinés par les poupées.

[dfads params=’groups=108′]

Des maisons de plaisir avec Love Doll ouvrent en Europe

Depuis la première publication de cet article, d’autres maisons de plaisir avec des poupées sexuelles ont ouvert leurs ici et là en Europe offrant de nouveaux lieux de plaisir à des hommes partagés entre la curiosité et la difficulté à avoir des rapports avec des femmes bien réelles. Irlande donc, mais aussi en Espagne, en Allemagne, en Angleterre, sous la forme déguisée d’une location avant achat et même depuis peu en France.

Pour ceux qui ne pourraient ou ne voudraient pas se rendre dans ces nouvelles maison closes, Passion Dolly se trouve à l’achat sur internet sous différents noms, Hilary ou Clara et peut être « adoptée » de manière définitive pour une somme tournant autour de 2 000 euros dans sa version de base.

2 Comments
  • Mig Hu
    7 août 2018 - 3 h 50 min

    Je ne trouve pas ca tres propre. Moi, j`ai achete ma poupee (plutot que louer) J`ai peur des maladies contagieuses si la poupee a ete utilisee par des autres ;-(

  • 24 mai 2018 - 1 h 10 min

    […] a elle aussi sa maison de poupées sexuelles. A Dublin, Passion Dolly a rapidement convaincu beaucoup de clients de passer du temps avec elle pour une centaine d’euros. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.