NOMINATION À LA POLICE NATIONALE | Nouvelle arnaque qui se fait passer pour la Police Nationale : avec un « procès », ils tenteront de voler votre argent

Les les cybercriminels ont trouvé une veine dans les arnaques liées à biens de l'État. Depuis des semaines, plusieurs arnaques se font passer pour Mail déjà Autorités fiscales avec la fin de voler ton argent. La première fait référence à un colis qui n'a pas pu être livré, mais l'appât de la deuxième tromperie est encore plus tentant, puisqu'il assure que l'administration fiscale souhaite vous rembourser une généreuse somme d'argent, coïncidant avec le déclaration de revenus. Les criminels ne se froissent pas et se font même passer pour les forces et les corps de sécurité. La nouvelle arnaque est lié à la Police nationalequi a déjà mis en garde les citoyens contre danger d'y tomber.

Il affaire de phishing liée à la police Cela ne va pas dans les demi-mesures. Les criminels envoient forme massive un courrier électronique avec un sujet effrayant : « Numéro du dossier judiciaire« dit le texte, avec un numéro aléatoire à cinq chiffres car faux, ce qui amène la victime potentielle à cliquer rapidement pour savoir de quoi il s'agit.

Le corps de l’e-mail est encore plus effrayant. « La Police Nationale a ordonné avec effet immédiat qui répond à la convocation ci-jointe dans les 72 heures », indique-t-il. Le texte contient fautes d'orthographe comme « respona » au lieu de « respond », quelque chose qui laisse penser qu'il s'agit d'un canular. Cependant, si la victime, nerveuse à propos de cet e-mail, le lit rapidement, elle risque de ne pas le remarquer. De plus, le texte est signé par un prétendu chef du corps.

Escroqueries massives et périodiques

Cette arnaque est très similaire à celle qui circulait il y a un mois. Se faisant également passer pour la Police Nationale, les cybercriminels ont fait une campagne massive avec lui sujet « Rapport de police émis ». Dans cette affaire, les Mossos d'Esquadra ont alerté sur leurs réseaux sociaux à propos de ces messages, qui faisaient allusion à une autre prétendue « convocation » dans laquelle le destinataire de cet e-mail était invité à comparaître, « comme témoin », lors d'une audience qui a eu lieu. est célébré un certain jour.

Concernant l'arnaque en cours, la Police Nationale a prévenu sur ses réseaux sociaux que « les cybercriminels envisagent de diffuser un 'malware' ». Autrement dit, l'utilisateur dispose d'un lien censé contenir le télécharger de l'assignation à comparaître, bien qu'en réalité elle contienne un dossier avec contenu malveillant qui a un but : obtenir vos informations bancaires et personnelles et, ainsi, voler votre argent. Et tout cela sans que vous vous en rendiez compte jusqu'à ce que vous le voyiez reflété sur votre compte bancaire.