L’appli de rencontres Just a Baby a été lancée en septembre à Sydney avec pour objectif de mettre en relation des personnes désirant avoir un bébé. Que ce soit un couple homosexuel, une femme seule ou un donneur. Le site annonce avoir plus de 1 500 personnes inscrites sur l’application qui fonctionne sur la principe de… Tinder.

Un couple de lesbienne, une femme qui veut vivre seule, un couple gay qui rêve d’avoir un enfant, un célibataire qui veut devenir donneur de sperme, voici quelques unes des 1500 personnes inscrites sur le site Just a Baby, une appli de rencontres qui met en relation de personnes voulant fonder une famille.

A la différence des appli de rencontre classiques, sur Just a Baby, vous ne trouverez pas l’amour ni votre futur moitié mais directement la personne avec qui faire un enfant.

Comme l’explique le site « Juste un bébé a été créé pour aider à répondre à la nécessité d’autres méthodes de conception. L’approche traditionnelle pour fonder une famille n’est pas pour tous. Et alors que le mariage homosexuel est légal dans de nombreuses régions du monde, et nous assistons à un boom dans les cliniques de maternité de substitution et de FIV, avoir un bébé est encore difficile pour beaucoup de gens. Just a baby vise à combler cet écart en fournissant une plate-forme pour les personnes qui cherchent des moyens alternatifs pour faire un bébé. »

Cette appli de rencontres a été créée en Australie où il existe  33,700 couples du même sexe dont 17,600 couples gays et 16,100 couples lesbiens selon des statistiques présentées par le site.

Si sur le papier, cette appli de rencontres d’un nouveau style peut être utile pour de nombreuses personnes en difficulté, elle pose un grand nombre de questions éthiques en fonction des pays où elle sera utilisée.

En France où les débats sur les mères porteuses, la PMA et la GPA ont tendance à chauffer les esprits, l’utilisation d’une telle appli de rencontres pourrait être interdite voire sévèrement sanctionnée en cas d’utilisation.

Visiter le site

1 Comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.