Facebook avait annoncé son intention de se lancer lancer sur le marché de la rencontre. Depuis quelques jours, la fonctionnalité est en test à l’échelle d’un pays. Et c’est la Colombie qui a été choisie pour servir de lieu d’expérimentation. Premiers éléments sur le fonctionnement de ce nouveau service de rencontre.

faire des rencontres

Cette fonctionnalité de rencontres permettra aux utilisateurs de créer un profil de rencontres distinct de leur profil Facebook. Les correspondances potentielles dans Facebook Dating seront recommandées en fonction des préférences de vos recherches, de votre emplacement, des préférences de pages partagées, des similitudes entre vos profils Facebook et des amis communs.

L’objectif affiché par Facebook est de répondre à des personnes qui recherchent des relations à long terme significatives plutôt que des rencontres sans lendemain. En d’autres termes, vous pourriez bien avoir zéro possibilités, au moins au départ. Ce qui n’arriverait jamais avec les autres applications de dating.

Facebook dating pour des rencontres à proximité

Localisation de son compte via le GPS de son téléphone

Les Colombiens sont donc les premiers à tester la nouvelle fonctionnalité Facebook dating, disponible pour le moment uniquement sur smartphone. Les utilisateurs peuvent rechercher des correspondances dans un rayon de 100 km. Ils doivent saisir leur emplacement, que Facebook vérifiera via le GPS de leur téléphone.

poupée sexuelle

Une fois que l’utilisateur commence à naviguer, l'algorithme de recommandation de Facebook lui permet de voir des amis d'amis ou des personnes avec lesquelles il a des amis communs. Les amis existants sur votre profil “normal” et les personnes que vous avez bloquées seront exclus du pool de rencontres.

Lors de la navigation, vous verrez une sélection de personnes pour lesquelles vous pouvez «exprimer de l'intérêt» en appuyant sur une photo ou une réponse à une invite de questions. Vous pouvez ensuite ajouter une note et l'envoyer à la personne qui vous intéresse. Le destinataire peut alors renvoyer un message ou l'ignorer. Les utilisateurs peuvent envoyer autant de messages qu'ils le souhaitent, mais ne peuvent visiter que jusqu'à 100 profils par jour. Les messages sont limités au texte et à l'emoji pour lesquels Facebook Dating utilise sa propre interface de messagerie, et non Facebook Messenger.

Facebook dating permet également aux utilisateurs d'étendre leur vivier de rencontres avec l'intégration des groupes et événements Facebook. Les utilisateurs peuvent choisir d'afficher leur profil de rencontre aux membres d'un groupe. La même chose vaut pour les événements Facebook, où la fonctionnalité est activée pour les événements à venir et passés.

Un challenge pour Facebook Dating

Attirer les jeunes qui ont quitté le réseau social

Selon Nathan Sharp, chef de produit, « Si Dating prend son envol en Colombie, il pourrait être promu dans une place plus importante au sein de l’application, ou même dans une application à part entière. Notre objectif est de faire de Facebook le meilleur endroit pour commencer une relation. Il pourrait y arriver à terme - mais il devra évoluer en cours de route. 

Facebook se lance sur le marché de la rencontre bien après des concurrents comme Tinder ou Bumble. Mais il dispose d’un avantage important, presque tout le monde a un compte Facebook. Non seulement il peut miser sur un important vivier d’utilisateur potentiel mais en même temps, il a une réputation qui joue en sa faveur face à des applications qui démarrent. Et en plus c’est un service gratuit.

Deux points négatifs qu’il convient peut-être de signaler. D’abord cette obligation de trouver des contacts près de chez soi, quand on sait que les appli de rencontres classiques ont formé des milliers de couples de différentes régions voir de différents pays. Mais à priori Facebook tient à ce que chacun rencontre dans son coin.

Ensuite l’âge des utilisateurs. Aux Etats Unis, mais la tendance semble se confirmer un peu ailleurs, les plus jeunes, donc ceux susceptibles d’être célibataires, affirment ne plus utiliser le réseau social au profit de sites comme Instagram ou Snapchat. C’est donc un autre challenge pour Mark Zuckerberg, faire revenir la jeune génération sur le réseau social qui est devenu le site préféré de leurs parents.

Partagez sexhightech.com sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.