Les cryptomonnaies sont elles l’avenir de la sextech ?

2 semaines ago Sex High Tech 0

Trouver des moyens de financer la sextech reste un des plus gros défis à relever pour tous ceux qui veulent s’implanter dans ce secteur. Les innovations et les talents ne manquent mais comme toujours, c’est l’argent qui fait défaut. Utiliser les cryptomonnaies est peut-être la solution d’avenir. C’est ce que pensent de plus en plus de professionnels.

Selon le site xbiz.com, La start-up Eroiy Corp propose une méthode de paiement incognito basée sur la blockchain pour l’industrie adulte. Et lance cette semaine sa campagne de pré-vente publique. Peut-être la solution pour financer la sextech dans l’avenir.

financer la sextech

Basé sur le protocole blockchain NEM, l’écosystème d’Eroiy comprend l’EroiyCoin, l’Eroiy eWallet, l’Eroiy-Xchange et une carte de débit Eroiy Crypto. En dehors de l’anonymat, Eroiy offre également des avantages tels que la protection des données, la protection contre la fraude financière, les faibles coûts de transaction et la commodité des paiements en un clic.

Sextech à l’heure de la Blockchain

Le 13 février prochain, l’incubateur Belle de Mai à Marseille tiendra sa conférence annuelle sur le thème « La Sextech à l’heure de la blockchain ». Spécialistes de la blockchain, sexologues et sexothérapeutes, acteurs de la sextech et de la femtech vont débattre pour apporter des réponses aux questions sur la sécurité, l’innovation et les risques.

« L’industrie du divertissement pour adultes est déjà connue pour l’innovation, et il est maintenant temps pour elle d’adopter des cryptomonnaies« , a déclaré au site Markus Steffen CEO d’Eroiy . « Grâce à l’introduction d’Eroiy, nous avons la possibilité d’accroître la confiance et la discrétion dans l’entreprise. » et il ajoute « C’est le seul moyen pour le marché de se développer, de franchir les prochaines étapes et d’accroître son acceptation sociale. »

L’acceptation sociale, c’est peut-être ce qui bloque le développement de l’industrie adulte. Les préjugés ont la vie dure. Et ce n’est pas sans conséquences quand on aborde le sujet de la sextech. Pourtant la demande est bien présente pour des produits facilitant, favorisant la sexualité et le bien-être.

Le sexe est toujours un sujet gênant pour la plupart des gens. Tout le monde fait semblant d’être cool et sexuellement libéré voire sophistiqué, mais en réalité, pour beaucoup de gens, le sexe est toujours trop intime, trop révélateur de sa propre personnalité. Il y a trop d’émotions dans le sexe, de la gêne, de la honte, mais aussi de l’enthousiasme et des désirs. La grosse difficulté est bien d’en parler honnêtement.

regime minceur hommes

Peut-on financer la sextech quand le sexe est toujours tabou ?

Et les préjugés ont la vie dure. Difficile pour tous les créateurs de trouver des moyens de financer la sextech. Le monde extérieur les regarde comme des être étranges quand ils ne sont pas le diable. Pire, au sein même de la sextech, deux camps s’affrontent. Ceux qui acceptent la pornographie et ceux qui la condamnent. Ceux qui refusent le simple divertissement pour des raisons plus ou moins éthiques et qui ne veulent parler que d’éducation, de santé et de bien-être sexuel. Comme si les deux tendances ne pouvaient cohabiter et faire partie d’un même univers. Celui qui est cataloguer sous l’appellation de « Contenu pour adultes« .

“Contenu pour Adultes », une formule simple, prude, qui permet à tous les processeurs de paiement, les fournisseurs d’email, les sociétés d’hébergement, les investisseurs que si c’est réservé aux adultes, c’est parce que c’est du porno. CQFD et cachez la sexualité qu’on ne saurait soutenir.

Pourtant, de temps en temps, on peut lire des bonnes nouvelles comme Unbound qui lève 2,7 millions de dollars pour développer des produits de bien-être sexuel, ou Cindy Gallop qui trouve 2 millions de dollars pour soutenir des entreprises de la sextech. Mais pour deux bonnes nouvelles, combien peinent à trouver le financement de leurs projets?

Alors peut-être que les cryptomonnaies permettront de trouver une solution pour financer la sextech, préserver l’anonymat des personnes et limiter l’accès des mineurs aux sites adultes.

Source : xbiz

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Si vous avez aimé cet article, assurez-vous de nous suivre sur twitter @sexhightech1 et inscrivez-vous à notre newsletter pour rester au courant des dernières tendances et actualités de la sextech. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !