Bordoll, le premier bordel avec des sexdolls ouvre en Allemagne

1 mois ago Sex High Tech 0

Des maisons closes avec des sexdolls, c’est la nouvelle tendance. Alors que cela existe depuis de nombreuses années en Asie, l’Europe commence doucement à ouvrir des maisons de plaisirs avec des poupées sexuelles. La dernière en date s’appelle « Bordoll », un établissement situé à Dortmund qui propose 11 poupées de silicone.

A l’origine de ce projet, il y a Evelyn Schwarz, une jeune femme de 29 ans.

Chacune des 11 poupées a reçu un nom propre et il en coute entre 50 euros pour 30 mn à 650 euros pour 12 heures. Il est même possible de choisir deux poupées en même temps pour, par exemple 150 euros l’heure.

BordollLes poupées sont classées suivant des rubriques comme réelle, mince, animé ou fantasme avec toutes les particularités, la taille, la couleur, la longueur des cheveux.
Les clients sont même invité à apporter des vêtements pour les habillés selon leur envie.Bordoll

Evelyn Schwarz expliquait que les poupées sont réservées environ 12 fois par jour par des hommes de tout âge, venant de tout le pays. Elle affirme même que 70% des clients reviennent une seconde fois.

Chose un peu plus surprenant de l’avis même de la responsable, les épouses des clients se montreraient très tolérantes avec les fantasmes de leurs maris, allant jusqu’à attendre dans la voiture pendant que monsieur fait sa petite affaire.

Toutes les poupées sexuelles proposées au Bordoll viennent d’Asie et coûtent environ 2000 euros chacune. Selon le site, elles sont de qualité exceptionnelle.

Comme beaucoup de maison closes, le Bordoll propose aussi à ses clients des chambres adaptées à leurs fantasmes. De la simple chambre à la salle de classe en passant par le donjon fétichiste et le cabinet médical, chacun peut pousser un plus loin son fétichisme pour les poupées.

En effet, le fétichisme pour ces poupées sexuelles est en pleine croissance et le nombre d’établissements proposant des sexdolls pourrait ainsi augmenter un peu partout où ce type de relation tarifée est autorisé.

Ce n’est pour l’instant pas possible en France. Même si on sait qu’il y a des projets actuellement en cours.

Après Barcelone, Dublin et Vienne, c’est donc Dormund qui vient proposer un bordel avec des poupées sexuelles. Si le succès de cette première initiative Allemande était confirmé, d’autres villes pourraient prochainement proposer des offres similaires.

<