Audrey, l’application qui gère toutes vos rencontres

10 mois ago Sex High Tech 0

« Arrêtez de jouer, entrez dans le réel » c’est avec ce slogan que Hinge a lancé fin janvier une nouvelle application de dating. Une de plus penserez vous et vous n’aurez pas forcément tort. Tant il y a d’applications pour faire des rencontres. Affinités pas âge, par ethnies, par goût, pas passion et même par haine (si si ça existe), les méthodes pour vous faire trouver votre partenaire idéal(e) sont aussi variées que les applications elles-mêmes.
Cette application qui se veut un anti-Tinder, travaille avec Audrey, un bot qui va tout mettre en oeuvre pour vous rendre heureux. Les responsables la qualifie de « puissant assistant personnel qui vous permet de passer moins de temps sur le service et plus de remps à faire des belles rencontres. »

Audrey application rencontre

S’adressant au départ à des personnes très (trop) pris par leur travail, Audrey se propose d’envoyer pour vous des messages à vos partenaires et même d’organiser des rendez-vous en fonction de votre agenda.

Si cela fonctionne, on peut reconnaître que Hinge aura trouvé la solution pour éviter la partie la plus pénible des sites de rencontre. C’est long pour trouver un profil intéressant, filtrer les messages, débuter des conversations avec plusieurs personnes et deviner qui veut vraiment s’engager sur du long terme plutôt qu’un coup du soir ou juste un conversation amicale.

Au départ, l’utilisateur choisit les profiles qui l’intéresse. Puis Audrey va les contacter pour vous et vous présenter. Si le feeling est réciproque, elle va planifier une rencontre pour vous. Un fonctionnement un peu étrange car cela doit fonctionner aussi dans l’autre sens. Comme si Audrey donnait rendez-vous à Audrey et envoie deux personnes à sa place.

Si le rendez-vous ne vous a pas satisfait, l’algorithme tiendra compte de vos retours (feedback) pour que tout se passe mieux la prochaine fois. Hinge fait le pari de supprimer le swipe habituel aux sites de rencontres pour s’attacher aux histoires des personnes. Histoire construite à partir d’une série de questions sur les goûts, les compétences particulières. Il est également possible de laisser des commentaires, histoire de rrendre le site un peu plus « réseau social ».

L’application est dans un premier temps lancée en beta test à New York avant de toucher une audience plus large.

Audrey

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Merci d'avoir lu l'intégralité de cet article en espérant qu'il vous aura intéressé. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !

<