Des soucis avec les applications qui suivent les cycles menstruels

7 mois ago Sex High Tech 0

De nouvelles recherches aux États-Unis ont révélé que les applications pour smartphones utilisées pour suivre les cycles menstruels ne sont pas aussi précises qu’elles pourraient être, et déçoivent des utilisatrices avec leurs conceptions stéréotypées, leur manque de flexibilité et leurs hypothèses obsolètes concernant l’identité sexuelle.

Dans une des premières études de ce type, des chercheurs de l’Université de Washington à Seattle ont recueilli des données provenant de 2 000 examens d’applications populaires de suivi des règles. Ils ont enquêté sur 687 personnes et ont mené des entretiens approfondis avec une douzaine de répondants pour comprendre comment et pourquoi les femmes suivi leurs cycles et leurs opinions sur neuf applications actuellement disponibles.

L’équipe a demandé aux participants quelles caractéristiques spécifiques ils aimaient et n’aimaient pas dans ces applications.

Bien que certaines de ces applications soient meilleures que d’autres pour répondre aux besoins des utilisatrices, les chercheurs ont constaté qu’aucune n’était parfaite et que toutes pouvaient être améliorées.

Les femmes ont signalé que certaines n’étaient pas précises ou qu’elles n’étaient pas suffisamment souples pour prédire régulièrement leurs cycles menstruels, ce qui était particulièrement problématique pour ceux qui avaient des périodes irrégulières.

Les utilisatrices ont également détesté le design stéréotypé rose et fleuri utilisé par les applications plutôt qu’un affichage plus discret et utile de l’information.

L’équipe a fait cinq suggestions pour la conception de meilleures applications de suivi des cycles menstruels : permettre aux utilisateurs de fournir des commentaires personnalisés pour améliorer leur précision; réduire les thèmes fleuris et le rose et choisir un design plus discret; permettre aux utilisateurs d’exporter leurs données vers d’autres outils de santé et de conditionnement physique; reconnaître que les besoins de suivi menstruel d’une utilisatrice individuelle changent avec le temps.

Les résultats complets figurent dans un document qui sera présenté ce mois-ci lors de la conférence 2017 de CHI  (Conference on Human Factor in Computing Systems) à Denver au Colorado, où il recevra le prix du meilleur article.

Source : usa.daysy.me

Un dernier mot avant que vous ne partiez

Merci d'avoir lu l'intégralité de cet article en espérant qu'il vous aura intéressé. Mais Sexhightech a encore besoin de vous. Faire un site d'information libre, indépendant, gratuit, cela demande de l'investissement personnel, du temps et de l'énergie. Et vous vous doutez que cela a aussi un coût. Alors si vous avez aimé le temps passé sur Sexhightech, si vous avez envie de le voir continuer à vivre et être accessible gratuitement, vous pouvez faire un petit geste pour nous. Offrez nous un café et nous pourrons continuer à vous apporter la meilleure information sur la sextech et le sexe du futur.
Merci et que la sextech soit avec vous !

<