Bae, une appli de rencontres black, destinée aux afro-américains a décidé de s’internationaliser. Après son rachat par la société If(we), un des plus grands sites de rencontres au monde, Bae veut devenir le nouvel espace dédié aux célibataires noirs pour se rencontrer, jouer, échanger et trouver l’amour. Après les sites généralistes, place aux appli de rencontre nichées pour des offres ciblées.

Bae est un site de rencontres black qui a connu une croissance et une notoriété des plus importantes ces dernières années. A l’origine de cette appli de rencontres Blackon trouve deux frères et un ami qui, lors d’un dîner pour jeunes entrepreneurs à New York, discutent de tout et de rien jusqu’au moment où arrive le sujet des rencontres et des difficultés de trouver des gens de même origine sur Tinder et autres. Ils font le même constat, ces sites de rencontres généralistes sont majoritairement fréquentés par des blancs, laissant au final peu de chance pour les rencontres black.

« Pour beaucoup de nos amis de la couleur, en particulier les hommes et les femmes noirs, l’expérience sur les applications de rencontres de marketing de masse comme Tinder et Match était insatisfaisante, et parfois dégradante« , explique Justin Gerrard. «Les hommes noirs dateurs devaient généralement envoyer 10 fois plus de messages que leurs homologues blancs pour recevoir une réponse et les femmes noires étaient fétichisées pour leur apparence et inondées de commentaires souvent inappropriés. »

En avril 2014, le trio diplômé de grandes universités lance son projet avec 140$ de budget marketing et une confiance immense dans leur site. L’idée était de faire un site de niche (très spécialisé) et de le commercialiser auprès des jeunes milléniums qui ne trouvaient de satisfaction sur les applis de rencontres grand public.

La vidéo de lancement se fait à l’Université Howard devant 2 500 étudiants pendant le Springfest. La vidéo devient virale avec des millions de vues et le premier mois, l’appli est téléchargée 17 000 fois.

rencontres black

Brian et Justin Gerrard deux des trois fondateurs de Bae.

 
 

«Les applications de rencontres de niche peuvent être plus efficaces que les applications ordinaires, car vous avez la capacité d’attirer des personnes ayant les mêmes intérêts et possibilités avec les mêmes fondements culturels», explique une experte. « En rétrécissant le bassin de la rencontre, cela peut aider les gens à trouver le succès à long terme et à créer des liens plus profonds. »

Rapidement, l’appli de rencontres black reçoit de nombreux soutiens de la part des médias et autres influenceurs. Les professionnels de la rencontre s’intéressent au phénomène et la société If(we), un réseau social des plus importants, achète le site en 2016 en complément de son offre généraliste. Avec un objectif, sortir l’appli de rencontres black des Etats Unis pour s’adresser au monde entier. 2016 est également l’année où Bae est classée comme une des 11 meilleures appli de rencontres black par le site DatingAdvice.com.

Appli de rencontre black

« La rencontre est de moins en moins localisée‘ estime les responsables de if(we) « Les deux tiers de nos utilisateurs sont à l’extérieur des USA. De plus de super fonctionnalités dans l’application Bae permettent de trouver des contacts potentiels avant de partir en vacances ou en voyage dans un autre pays. »

Au moment où l’on entend des voix se lever pour dénoncer la « blanchitude » des applis de rencontres généralistes, la présence de sites nichés qui sortent de l’ombre est une bonne nouvelle. Nous verrons prochainement comme cela se passe pour des sites de rencontre entre musulmans rencontre entre musulmans qui ont eux aussi des sites correspondants à leur culture et leurs recherches.

Autres sites de rencontres black

Partagez sexhightech.com sur les réseaux sociaux
2 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.